Accès à CCLJ

CCLJ Le centre communautaire laïc juif
David Susskind fête ses 60 ans !

Infos & réservation

« Si je ne suis pas pour moi, qui le sera ? Si je ne suis que pour moi, que suis-je ? Et si pas maintenant, quand ? »

Hillel (pirké avoth, talmud) telle est la devise du centre communautaire laïc juif david susskind qui œuvre contre l’antisémitisme, le racisme, la xénophobie et toute forme de discrimination depuis 1959.

Qui sommes-nous?

Des engagements forts

Situé à St Gilles, le Centre Communautaire Laïc Juif David Susskind (CCLJ) ouvre ses portes à la communauté juive de Bruxelles croyante ou non, mais aussi à tous les curieux de cette culture qui ont envie de s’intéresser à un pan de son histoire, ancienne ou contemporaine ou à sa mémoire, et au-delà, à tous ceux et celles intéressés par l’une des activités culturelles et récréatives du CCLJ. Les missions du CCLJ sont multiples. Il veille notamment à l’affirmation et à la transmission de l’identité juive laïque dans le respect des différences, il est engagé contre toutes formes de racisme. Le CCLJ promeut le dialogue par le biais d’actions éducatives et d’un programme culturel ouvert à tous. Tout au long de l’année, de nombreux événements sont organisés et des espaces de dialogue sont ménagés. Les activités s’adressent à toutes les générations. Le CCLJ accueille des auteurs tel que Boris Cyrulnik, Pascal Bruckner, Marek Halter, des conférenciers, des réalisateurs tels que les frères Dardenne, des humoristes comme Michel Boujenah, Richard Ruben, et tant d’autres. Et cette année le programme sera encore plus riche... Via son département « La Haine, Je dis Non! », le CCLJ sensibilise et fait comprendre à des publics intergénérationnels, venant d’horizons divers, les faits liés à la Shoah et aux autres crimes de génocide.

Nos départements

Culture

Le CCLJ propose depuis 60 ans des activités culturelles qui suscitent l’analyse et la réflexion et qui développent une prise de conscience et un sens critique par rapport aux réalités de la société. Tous nos débats autour de films en présence des protagonistes, réflexions autour de livres avec leurs auteurs, philosophes, historiens, groupes de travail et spectacles doivent amener à une émancipation en tant que citoyen. Nous y sommes extrêmement attentifs. Cela n’exclut pas de divertir bien sûr, mais en gardant à l’esprit les valeurs de tolérance et de dialogue. Nos questionnements touchent aussi aux problématiques de l’exil, du populisme, des intégrismes, de la laïcité, de la vie en société, etc. 

Regards

Créé en 1965 par une poignée de militants enthousiastes pour se faire l’écho des combats et des activités du CCLJ, Regards s’est progressivement imposé comme un journal couvrant également l’actualité juive, belge, israélienne et internationale. Les analyses et les réflexions générées par Regards ont constamment nourri l’action et les combats du CCLJ. Ce lien étroit entre un journal et un mouvement militant produit quelque chose d’unique dans le monde juif, mais aussi dans la société belge, plus largement. En s’efforçant de montrer les grandes évolutions de la vie juive et d’accorder une place importante aux problèmes auxquels sont confrontés les Juifs de Belgique au 21e siècle, Regards contribue à une meilleure compréhension de l’identité juive contemporaine. Soixante ans après la création du CCLJ, Regards demeure fidèle aux souhaits de ses fondateurs de doter le CCLJ d’un journal couvrant l’actualité juive, tout en diffusant ses valeurs et ses combats. Grâce à son site internet (www.cclj.be) et sa présence sur les réseaux sociaux, l’équipe de Regards peut aussi se montrer plus réactive et proposer quotidiennement des articles et des interviews au plus proche de l’actualité. Plus d’infos : regards@cclj.be

La Crèche Nitzanim – Rachel Kemp et la Maison des Jeunes

La Maison de la jeunesse laïque juive (MJLJ) propose une multitude d’activités et programmes différents à des enfants et des jeunes âgés de 0 à 26 ans en lien avec un judaïsme ouvert, tolérant et humaniste. A commencer par notre crèche dont la réputation n’est plus à faire, en passant par les cours ludiques et créatifs de judaïsme pour les 3 à 6 ans de Shalom Alechem, notre magnifique programme de Bnëi-Mitzvah laïque pour les 12-13 ans, et enfin notre mouvement de jeunesse la JJL pour les 6 à 18 ans (activités tous les samedi et camps de vacances). Notre très enthousiaste équipe de puéricultrices, professeurs et animateurs est très heureuse de vous accueillir pour découvrir ou redécouvrir nos activités. La Maison des jeunes, c’est aussi un nombre infini de possibilités (théâtre, vidéo, ateliers créatifs, action sociale) qui ne demandent qu’à voir le jour, à votre demande. C’est un lieu ouvert à tout jeune qui souhaite participer aux activités existantes ou développer un nouveau projet (ponctuel ou permanent). Renseignement : mdj@cclj.be ou 02.543.02.85

La Haine, je dis NON!

Depuis 2002, « La haine, je dis NON ! » est le programme d’éducation à la citoyenneté du CCLJ pour l’enseignement primaire, secondaire et le monde associatif en Fédération Wallonie Bruxelles. Riche des combats conduits par nos aînés, et toujours à mener pour une société juste et égalitaire, l’équipe du Centre d’éducation à la citoyenneté du CCLJ se met à disposition de tous les acteurs de l’éducation pour leur proposer et construire ensemble des projets pédagogiques dans lesquels leurs élèves, leurs étudiants, leurs apprenants réfléchissent, doutent, questionnent notre monde et son histoire pour mieux prendre leur place et leur rôle de citoyen. Ce programme se décline en fonction du public auquel il s’adresse. Pour l’enseignement primaire, le travail mené pendant une année scolaire, explore la thématique du vivre ensemble. Pour les plus grands, nous interrogeons l’histoire et la mémoire des génocides du 20e siècle en lien avec l’éducation à la citoyenneté. Le public du monde associatif n’est pas oublié puisque nous sommes à sa disposition pour une intervention ponctuelle sur un sujet donné ou par le biais d’un de nos outils pédagogiques : expositions, livre-jeunesse Sophie, l’enfant cachée, Jeu Kroiroupa, etc. Depuis 2010, le CCLJ est reconnu ‘Centre de Ressources’ dans le cadre du ‘Décret Mémoire’ de la FWB. Plus d’informations : www.lahainejedisnon.be

Le CCLJ a 60 ans

Notre histoire

Fondé en 1959 par des jeunes Juifs ayant survécus à la Shoah et souhaitant transmettre une identité juive en dehors des structures religieuses et des autorités rabbiniques, le Centre communautaire laïc juif (CCLJ) assure dès sa création la continuité d’une communauté juive dynamique, bien ancrée dans l’histoire juive et ouverte sur les mondes. Éloignés de la pratique religieuse et des prescriptions rabbiniques, les militants du CCLJ ont conçu un programme de rites juifs laïques comme alternative aux cérémonies synagogales. A cet égard, le CCLJ a fait preuve d’innovation dans le judaïsme et a ainsi permis à des Juifs non religieux de célébrer des fêtes juives suivant des rituels riches de traditions culturelles, quoique sans référence divine.

La lutte contre l’antisémitisme a évidemment fait partie des premiers combats menés par le CCLJ. Regroupant des anciens résistants et des enfants cachés, ce combat n’est pas sans lien avec la place importante que nous accordons à la mémoire de la Shoah. Tout en veillant à rappeler la singularité de cette tragédie, le CCLJ s’efforce de donner au slogan « Plus jamais ça » un contenu tangible en sensibilisant le public aux autres génocides (génocide des Arméniens et génocide des Tutsi au Rwanda) du 20e siècle.

Fidèle à la maxime d’Hillel l’ancien (« Si je ne suis pas pour moi, qui le sera ? Si je ne suis que pour moi, que suis-je ? Et si pas maintenant, quand ? »), le CCLJ a multiplié les actions en faveur d’Israël, des communautés juives menacées (Juifs d’URSS) et des peuples opprimés (Vietnaiens, Bosniaques, etc.). Nous avons précisément choisi Hillel l’ancien en raison de son ouverture d’esprit. Cette maxime est devenue un leitmotiv qui nous a permis d’exprimer notre solidarité avec tous les peuples opprimés, notre action en faveur des Juifs soviétiques et aussi notre soutien actif au camp de la paix en Israël.

Depuis 2002, le CCLJ est une organisation constitutive du Centre d’Action laïque (CAL). Cette implication active du CCLJ au sein du monde laïque nous permet de mieux affirmer notre attachement aux valeurs Humanistes et aux principes de séparation de la religion et de l’Etat. Après 60 ans d’existence riche de nombreux combats, le CCLJ veille à transmettre une identité juive laïque, à défendre les valeurs de tolérance, de dialogue et d’ouverture à diffuser la culture juive et israélienne, à perpétuer le devoir de mémoire et à explorer l’histoire du peuple juif, à relayer toutes les initiatives en faveur de la paix entre l’Etat d’Israël et ses voisins, à lutter contre toute forme d’antisémitisme, de racisme et de xénophobie.

La Séance officielle d’ouverture se déroulera le mardi 11 février octobre à 18 heures à la salle Gothique de l’Hôtel de Ville. Durant cette année 2020 des intervenants prestigieux (Le Rabin Delphine Horvilleur, Guy Haarscher et bien d'autres…) se succéderont afin d’intervenir sur différentes thématiques liées à la Judaïté laïque. La conférence de presse aura lieu le 11 février à 11h00 au CCLJ (uniquement sur accréditation).

CCLJ en quelques dates

  • 1960

    1960

    Création de la Colonie Amitié. La colo organise des séjours en Suisse pendant les vacances scolaires.

     
  • 1963

    1963

    Création de la Jeunesse Juive Laïque, mouvement de jeunesse du CCLJ.

     
  • Novembre 1965

    Novembre 1965

    Création de le revue Regards, Cahiers du CCSJ.

     
  • Avril 1967

    Avril 1967

    Le Cercle Culturel et Sportif Juif (CCSJ) devient le Centre Communautaire Laïc Juif (CCLJ).

     
  • Mai-juin 1967

    Mai-juin 1967

    Mobilisation du CCLJ en faveur d’Israël lors de la Guerre des Six Jours.

     
  • 1968

    1968

    Création du Comité Belge pour une paix négociée au Moyen-Orient.

     
  • 1971

    1971

    Bruxelles I : Première Conférence Mondiale des Communautés Juives en faveur des Juifs d’URSS (avec David Ben Gourion, Menahem Begin et 900 délégués du monde entier).

     
  • 1984

    1984

    Début de la campagne contre le Carmel d’Auschwitz.

     
  • 1985

    1985

    Ouverture de la crèche Nitzanim – Rachel Kemp.

     
  • 1987

    1987

    Création du programme de l’Année de Judaïsme pour les Bnei-Mitzva (bar et bat-mitzva laïque).

     
  • Mars 1988

    Mars 1988

    Give Peace a Chance : première rencontre internationale sous la présidence de Claude Cheysson où Arabes, Palestiniens et Israéliens siègent publiquement à la même table et commencent un dialogue de paix.

     
  • 1989

    1989

    Création des Amis Belges de Shalom Archav – La Paix Maintenant.

     
  • 1996

    1996

    Inauguration de l’Espace Yitzhak Rabin en présence de Léa Rabin.

     
  • 1998

    1998

    Création du Prix « Mensch de l’Année » par le CCLJ et la revue Regards.

     
  • Mars 1999

    Mars 1999

     Lancement de la campagne « Dire non à l’extrême droite, c’est dire oui à l’avenir ».

     
  • 2002

    2002

    Inauguration des nouveaux locaux en présence du Premier Ministre Guy Verhofstadt.

     
  • 23 février 2002

    23 février 2002

    Le CCLJ devient organisation constitutive du Centre d’Action Laïque (CAL).

     
  • Juin 2002

    Juin 2002

    Célébration du premier mariage juif laïque.

     
  • 2003

    2003

    Le CCLJ est reconnu par la Communauté française de Belgique pour son travail en éducation permanente.

     
  • 6 juin 2005

    6 juin 2005

    Le CCLJ est à l’initiative de la manifestation en faveur de l’extension de la loi de 1995 qui pénalise la négation de la Shoah aux deux autres génocides du 20e siècle. Un seul mot d’ordre : « Pas d’impunité pour la négation des génocides des Arméniens, des Juifs et des Tutsi ».

     
  • 2006

    2006

    Actif depuis 2002 dans l’enseignement secondaire et le monde associatif, le programme d’éducation à la citoyenneté du CCLJ « La Haine, je dis NON ! » est proposé dans l’enseignement primaire, tous réseaux confondus, de la Fédération Wallonie-Bruxelles.

     
  • 2009

    2009

    Le CCLJ est reconnu Centre de Ressources de la Fédération Wallonie-Bruxelles dans le cadre du décret « mémoire » sur la transmission de la mémoire des crimes de génocide, des crimes contre l’humanité, des crimes de guerre.

     
  • 2010

    2010

    Lancement de J Call, un réseau associatif composé de Juifs européens et d'amis d’Israël qui aspirent à une paix au Proche-Orient reposant sur un accord entre Israéliens et Palestiniens, selon le principe « deux peuples, deux Etats ».

     
  • 25 novembre 2011

    25 novembre 2011

    Décès de David Susskind.

     
  • Septembre 2015

    Septembre 2015

    Mobilisation du CCLJ en faveur de l’accueil des migrants. Dans les années qui suivent, cette mobilisation se prolongera par des actions concrètes visant à améliorer la situation des migrants.

     
  • 2015

    2015

    Création du Collectif belge pour la prévention des crimes de génocide, regroupant notamment des victimes de crimes de génocide récents (Tutsi au Rwanda) et des descendants de la 2e et 3génération des victimes de génocides plus anciens (Shoah, génocide des Arméniens, des Assyriens et des Grecs pontiques).

     
  • 2017

    2017

    1000e numéro de la revue Regards (bimensuel du CCLJ).

     
  • Juin 2018

    Juin 2018

    Rencontre au CCLJ des Commanders for Israel's Security, un mouvement regroupant 282 anciens généraux de Tsahal se mobilisant en faveur d’initiatives politiques et sécuritaires en vue d’aboutir à un accord définitif avec les Palestiniens.

     
  • 2018

    2018

    Campagne contre les discours antisémites en Hongrie.

     
  • 2020

    2020

    Célébration du 60e anniversaire du CCLJ.

     

Infos et réservation

L'Agenda complet des activités du CCLJ

Pour réserver des places pour les activités du CCLJ, rendez-vous sur notre site principal. Vous y trouverez l'agenda complet ainsi que le formulaire de réservation en ligne: https://www.cclj.be/agenda

Informations légales

TVA : BE-0429.748.305
RPM Bruxelles : 0429.748.305

Infos & réservation

CCLJ

Rue Hôtel des Monnaies 52
1060 Saint-Gilles (Bruxelles)
Belgique

Réservations

Rendez-vous sur la page de l'agenda du CCLJ 

Contact

info@cclj.be

Tél. : +32 (0)2 543 02 70